SEPT-ÎLES, le 17 octobre 2017 – La saison des croisières internationales à Sept-Îles s’est complétée le 2 octobre dernier avec la venue impromptue du réputé RMS Queen Mary 2. Méchoui, sculpture sur bois à la tronçonneuse, danse traditionnelle innue et folklorique, heure du thé innu, artisans, chansonniers, feu de camp et guimauves, exposition de voitures antiques et de sculptures de métal recyclé : l’animation n’a pas manqué au quai des Croisières cette année.

La saison a débuté tôt en été avec deux visites inaugurales, soit celles du Seven Seas Navigator de Regent Seven Seas Cruises et du MS Insignia d’Oceania Cruises. En septembre, les MS Marco Polo de Cruise & Maritime Voyages et MS Saga Sapphire ont fait l’honneur de leur troisième et deuxième visite respective.

En juillet, le Port de Sept-Îles a également été l’hôte de l’événement RDV 2017, réalisé en collaboration avec Destination Sept-Îles et Tourisme Sept-Îles. Plus de 15 000 personnes ont pu profiter de ce weekend ensoleillé pour visiter les majestueux voiliers et participer aux différentes activités organisées pour l’occasion.

En tout, ce sont donc 5 navires de croisière distincts et 7 grands voiliers, pour un total d’environ 8 000 passagers et membres d’équipage, qui ont pu vivre l’expérience Sept-Îles. L’achalandage fut principalement constitué de Britanniques (75 %), d’Américains (20 %), d’Australiens (2 %) et d’Asiatiques (2 %). L’extension de la saison touristique jusqu’en automne a également profité aux fournisseurs d’excursions et d’attraits, tels que le Musée régional de la Côte-Nord, le Vieux-Poste, le Musée Shaputuan, la boutique Agara et les Croisières du Capitaine.

UN DÉFI DE TAILLE

Il va sans dire que la fin de saison 2017 fut marquée par la venue du prestigieux RMS Queen Mary 2, qui a choisi de s’arrêter à Sept-Îles à deux semaines seulement de préavis faisant suite à la nouvelle réglementation de limitation de vitesse dans le golfe du Saint-Laurent. Cette visite surprise a mobilisé l’ensemble de la communauté et constitué une démonstration éloquente de la capacité de tous les précieux acteurs à répondre avec brio au plus gros défi jusqu’ici rencontré par notre ville escale.

Plus de 80 % des passagers et membres d’équipage de ce colossal navire en sont descendus afin de profiter des excursions et activités offertes. L’accueil des gens de la population au quai a marqué les croisiéristes, qui sont tous repartis avec le sourire, et contribué au rayonnement de la ville à l’échelle internationale. La présence de la célèbre navigatrice Mylène Paquette fut également un moment fort de cette journée historique, à l’occasion des retrouvailles entre son bateau, le Hermel, et ce géant des mers quatre ans après leur première rencontre au milieu de l’océan Atlantique.

La rameuse océanique en a profité pour présenter une touchante conférence à bord, devant plus de 500 croisiéristes. Elle a également souhaité rencontrer la population et échanger avec les croisiéristes à la marina de Sept-Îles, port d’attache du Hermel, durant tout l’après-midi. Madame Paquette a d’ores et déjà manifesté son désir de répéter l’expérience lors des prochaines visites du RMS Queen Mary 2, qui sera d’ailleurs de retour le 28 septembre 2018.

« La mobilisation engendrée par la venue inattendue du Queen Mary 2 démontre la capacité à se relever les manches et mettre l’épaule à la roue pour affronter des défis et créer des moments inoubliables. L’accueil légendaire des Septiliens fut aussi bien au rendez-vous, et nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont contribué de près ou de loin, que ce soit en temps, prêt de service, prêt de matériel, et même fait presque l’impossible pour faire de cette journée un grand succès. Il n’y a pas meilleur projet rassembleur que celui des croisières pour démontrer comment tous ensemble, on peut faire rayonner notre belle région et la chaleur des gens qui l’habitent », de déclarer monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur du Port de Sept-Îles.

CAP SUR UNE SAISON EXCEPTIONNELLE

Destination Sept-Îles Nakauinanu et ses partenaires s’affairent déjà à la préparation de la saison 2018, qui laisse présager un grand essor pour l’escale. En cohésion avec le plan de croissance adopté en début d’année, DSIN s’attend à doubler le nombre de passagers et membres d’équipage accueillis dans une même saison l’an prochain.

À PROPOS DE DESTINATION SEPT-ÎLES

Destination Sept-Îles Nakauinanu est un organisme à but non lucratif ayant pour mission de mettre en valeur la destination touristique de l’escale de Sept-Îles auprès des lignes de croisières internationales.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est l’un des plus importants ports minéraliers en Amérique du Nord avec un volume d’activités de près de 25 millions de tonnes annuellement. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique en support de l’économie de l’est du Canada. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars.

Sources :

Marie-Eve Duguay, chef d’escale
Destination Sept-Îles Nakauinanu
meduguay@portsi.com | 418 961-1228

Patsy Keays, directrice, Affaires corporatives
Port de Sept-Îles
pkeays@portsi.com | 418 961-1235