SEPT-ÎLES, le 16 décembre 2014 – Le Port de Sept-Îles désire informer que Cliffs Natural Resources Inc. de par ses filiales, Wabush Iron Co. Limited et Wabush Resources Inc., se désiste de ses procédures judiciaires en Chambre civile de la Cour supérieure concernant sa demande d’injonction interlocutoire déposée le 29 juillet 2013 à l’égard du Port.

Rappelons que cette démarche avait pour objectif de contraindre le Port à donner les consentements nécessaires à l’exécution des travaux d’amélioration du quai 30 au terminal de Pointe-Noire. Le Port avait par la suite déposé à la Cour supérieure du district de Mingan, le 7 octobre 2013, une contestation afin de rectifier certains faits et de faire valoir ses arguments à l’encontre de cette procédure.

Comité d’urgence Cliffs

Satisfait du dénouement de ce dossier, le Port de Sept-Îles considère cet évènement comme un dossier clos et veillera à s’impliquer activement au sein du Comité d’urgence Cliffs, tel que selon son rôle statutaire d’agent de développement en support à la communauté régionale.

Rappelons que l’objectif du Comité d’urgence Cliffs est de tenter d’amoindrir l’impact négatif de la fermeture de la minière en agissant à titre d’interlocuteur privilégié du milieu, tant auprès du gouvernement et de Cliffs au sujet de la vente de ses actifs, ainsi qu’en coordonnant les activités en vue d’aider la main-d’œuvre et au développement une stratégie pour les PME sous-traitantes de la minière.

Le Port de Sept-Îles n’émettra aucun autre commentaire à ce sujet.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume d’activité de plus de 25 millions de tonnes annuellement. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique en support de l’économie de l’est du Canada. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars.

 

Version pdf du communiqué.