SEPT-ÎLES, le 27 juillet 2010 – Le Port de Sept-Îles et Développement Économique Sept-Îles sont fiers d’annoncer que le premier chargement de 165 225 tm de minerai de fer de la compagnie Consolidated Thompson Iron Mines Ltee (CLM) a quitté le port aujourd’hui à 9h17 en direction de la Chine, à bord du Navios Aurora. C’est une toute nouvelle destination maritime qui vient s’ajouter aux autres destinations internationales qui constituent plus de 85 % du trafic du Port. Cette première cargaison sera destinée exclusivement au partenaire chinois de CLM, la compagnie Wisco situé à Wuhan, province de Hubei en Chine.

Dans les faits, la compagnie CLM a effectué dans les derniers jours le démarrage de son terminal d’entreposage terrestre ainsi que la mise en service de son système de chargement maritime novateur qui met à profit un navire navette autodéchargeur, l’Atlantic Superior de la compagnie CSL, qui effectue le transbordement dans un navire océanique ancré dans la baie de Sept-Îles.

Ce n’est que tout récemment, au mois de décembre dernier, que la société minière a entrepris sur les terrains du Port des travaux d’importance visant l’aménagement d’un secteur de la Pointe-Noire de plus de 20 hectares avec l’implantation de voies ferroviaires, d’équipements majeurs de manutention du minerai de fer, tels que culbuteur, empileur/récupérateur et réseau de convoyeurs. Ces travaux ont occasionné des investissements privés représentant plus de 150 millions de dollars et ont généré des retombées majeures en contrats divers pour la communauté régionale.

« Cet exploit de réalisation et de mise en chantier à l’intérieur d’une période de sept mois démontre le dynamisme et la ténacité de CLM et de toute son équipe. C’est quand même exceptionnel de constater tout le travail accompli en sept mois par la compagnie CLM qui a métamorphosé le secteur en un site de manutention et d’entreposage minier de classe mondiale prêt à expédier sa production, » de dire monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

« CLM est appelée à jouer un rôle clé dans les activités du Port de Sept-Îles avec une cadence d’expédition annuelle de 8 millions de tonnes d’ici la fin de l’année 2010, suivi d’une augmentation à 16 millions de tonnes découlant de l’expansion de leurs activités au lac Bloom, à la fin 2012. C’est un partenaire majeur pour nous et nous sommes désireux de leur offrir tout le support et les services requis pour leur croissance à venir, » ajoute monsieur Carol Soucy, président du conseil d’administration.

Pour monsieur Luc Dion, président de Développement Économique Sept-Îles, cette réalisation est l’exemple même du résultat d’un travail concerté entre l’entreprise privée et les partenaires socio-économiques de la région. « CLM nous a impliqués dès le départ dans son projet et nous avons ainsi pu les supporter et permettre la réalisation de ce projet qui démontre bien la vitalité économique de notre région. Ce projet va engendrer un apport économique important et pour de nombreuses années », de compléter M. Dion.

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord et occupera dorénavant le deuxième rang des ports canadiens pour le volume annuel manutentionné avec plus de 35 millions de tonnes.

La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique au fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement économique a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars. L’activité portuaire du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique pour le Québec et le Canada.

Version Acrobat Reader