SEPT-ÎLES, le 17 janvier 2011 – Le Port de Sept-Îles est heureux d’annoncer aujourd’hui les premiers constats d’un bilan exceptionnel dans l’histoire du Port. En plus d’avoir enregistré le plus fort volume d’activité en trente ans avec 25,1 millions de tonnes, comparativement à 19,8 millions de tonnes en 2009, l’Administration portuaire de Sept-Îles a réalisé une année record et inégalée en terme d’investissement avec près de 70 millions de dollars pour le développement du Port.

En effet, en ce qui concerne les volumes d’activité, 2010 aura été une année où le retour en force du minerai de fer avec une croissance de 29 % aura permis de franchir le cap des 25 millions de tonnes, réalisé pour la dernière fois en 1981. L’arrivée du nouveau producteur Consolidated Thompson Iron Mines avec le début de ses expéditions en juillet pour l’Asie a permis une augmentation de 76 % des volumes au terminal de Pointe-Noire avec 2,4 millions de tonnes réalisées.

Du côté du terminal La Relance, le service de traversier-rail entre Sept-Îles et Matane a enregistré tout près de 100 000 tonnes métriques d’activité, une augmentation fulgurante de 85 %. De ce tonnage, c’est près de 58 000 tonnes métriques d’aluminium qui ont pris l’autoroute bleue, une augmentation de 42 % sur l’an passé. Il est opportun de souligner que ce volume d’activité de 100 000 tonnes métriques du traversier-rail a pu éviter en moyenne durant l’année le passage d’un camion à l’heure sur la 138.

En regard avec les investissements, 2010 aura été une année inégalée depuis l’existence du Port. C’est plus d’un quart de milliard de dollars qui aura été investi sur les propriétés du Port en cumulant les investissements privés à ceux du Port. Au plus fort des activités, c’est plus de 700 travailleurs et 5 sites de chantiers de construction qu’on retrouvait sur les terrains du Port avec les travaux aux sites des terminaux de Pointe-Noire et de La Relance, du chantier de Consolidated Thompson et du quai des Croisières.

L’année 2010 a aussi été marquée par l’inauguration du quai des Croisières le 4 octobre dernier. La population de Sept-Îles a été invitée à prendre part à la grande fête entourant l’arrivée du premier navire au quai des Croisières, un événement tout simplement spectaculaire. Plus de mille personnes se sont déplacées pour prendre part aux festivités et saluer le départ du Norwegian Spirit. Trois navires ont mouillé dans la baie de Sept-Îles en 2010. Plus de 7 500 passagers et membres d’équipage ont profité des attraits uniques de Sept-Îles et de ses nombreux services avec un taux de débarquement moyen de plus de 80 %.

Soulignons également que le Port de Sept-Îles a reçu deux prix très élogieux au cours de l’année, dont le « Prix du Saint-Laurent » de la SODES (Société de développement économique du Saint-Laurent) qui vise à souligner annuellement les résultats et projets exceptionnels ayant contribué au développement économique ou à la mise en valeur du Saint-Laurent. La seconde reconnaissance concerne le « Grand Prix d’excellence » dans la catégorie Transport des marchandises de l’AQTR (Association québécoise du transport et des routes), distinction reçue pour le service de traversier-rail conjointement avec le CN.

« Tout est en place pour que le Port de Sept-Îles reprenne sa place au deuxième rang des ports canadiens dès 2011. Plusieurs défis nous attendent encore cette année. La construction d’un quai multi-usagers en eau profonde doit débuter en 2011 afin de répondre aux besoins grandissants de nos usagers actuels et futurs. Nous devons offrir des installations de qualité à nos partenaires afin de leur permettre d’être plus compétitifs sur le marché mondial d’aujourd’hui et nous prendrons les moyens appropriés pour atteindre nos objectifs », de déclarer monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur général.

« Dans la dernière année, les deux paliers de gouvernement auront appuyé l’avenir du développement du Port de Sept-Îles en contribuant à plusieurs projets des plus structurants pour nos industries avec les programmes du Fonds de stimulation de l’économie et du Programme diversification des collectivités/Escales de croisières internationales du gouvernement fédéral ainsi que le Programme d’aide à la stratégie des croisières du gouvernement provincial. Nous avons aussi bénéficié d’un partenariat hors pair de la part de nos usagers qui a conduit à la réalisation de ces projets. Au nom de toute l’équipe du Port de Sept-Îles, je les remercie de leur appui et de leur support qui témoignent de leur confiance envers notre région en plein essor », de déclarer monsieur Carol Soucy, président du conseil d’administration.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles, plus important port minéralier en Amérique du Nord, occupera dès cette année le deuxième rang des ports canadiens avec un volume annuel anticipé de plus de 32 millions de tonnes. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique dans le fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars.

Précisons que le Port de Sept-Îles sera également l’hôte de la 53e édition de la Convention de l’Association des administrations portuaires canadiennes du 7 au 10 août prochain accueillant ainsi près de 200 congressistes. L’activité portuaire du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique et sociale pour la région, le Québec et le Canada.

Version Acrobat Reader