Sept-Îles, le 1er juin 2010 – Le CN (Bourse Toronto : CNR) (Bourse de New York : CNI) et le Port de Sept-Îles sont heureux d’annoncer qu’ils ont remporté, le 27 mai dernier à Québec, un grand prix d’excellence en transport décerné par l’Association québécoise du transport et des routes, dans la catégorie « Transport de marchandises ».

Ce prix, qui vise à souligner les efforts d’amélioration de la performance des réseaux et des modes servant au transport des marchandises, a été attribué conjointement au CN et au Port de Sept-Îles pour le développement d’un axe de transport ferroviaire et maritime à destination du Nord québécois.

Une alternative de choix
Inauguré en novembre 2008, cet axe de transport repose sur le service d’un traversier adapté pour le transport ferroviaire, propriété du CN, qui utilise les infrastructures de débarquement, de triage et intermodales du Port de Sept-Îles.

Cette alternative au transport routier contribue à l’amélioration des conditions de transport sur la Côte-Nord, notamment en diminuant l’engorgement sur la route 138, et à la réduction des gaz à effet de serre. Selon des données publiées en 2006 par l’Office de l’efficacité énergétique, le transport ferroviaire produirait six fois moins de gaz à effet de serre que le transport par camions lourds, sans compter que le transport maritime représente dix fois moins d’émissions, selon la Société de développement économique du Saint-Laurent.

Grâce à la solution offerte par le CN et le Port de Sept-Îles, l’axe ferroviaire vers le Labrador et le Nouveau-Québec est dorénavant accessible de partout en Amérique du Nord. Avec le traversier-rail reliant Sept-Îles et Matane, les grandes industries de la région, dont l’industrie minière, bénéficient donc d’une solution intermodale qui leur permet d’accroître leur accès aux marchés, et par conséquent, d’améliorer leur compétitivité et leur potentiel de développement d’affaires.

Une croissance continue
Depuis son lancement en 2008, le service de traversier-rail ne cesse de gagner en popularité. Une part importante de ce succès est attribuable à la collaboration de trois clients de la première heure, soit Aluminerie Alouette, la compagnie minière IOC (Rio Tinto) et les Mines Wabush (Cliffs Natural Resources), qui ont contribué au développement de ce système de transport novateur avant son lancement officiel. Le CN et le Port Sept-Îles tiennent à les remercier de leur confiance et de leur appui, tout comme ils remercient Développement économique Sept-Îles pour les efforts consacrés depuis de nombreuses années à la mise en œuvre de ce service.

« Dans le contexte de forte vitalité économique que connaît la Côte-Nord, avec l’essor du marché du fer et la construction des grands ouvrages hydro-électriques de La Romaine, le nouveau service arrive en temps opportun pour procurer une nouvelle logistique d’approvisionnement aux grandes industries et offrir une solution avantageuse pour alléger l’axe routier régional déjà trop sollicité, » de déclarer messieurs Pierre D. Gagnon et Carol Soucy, respectivement président-directeur général et président du conseil du Port de Sept-Îles.

« Le CN est très heureux de recevoir un grand prix d’excellence en transport pour cette réalisation conjointe. Nous allons continuer à travailler en étroite collaboration avec les représentants de la communauté de Sept-Îles en vue de toujours mieux répondre aux besoins de la région », ont pour leur part affirmé Keith Reardon et Jean Dumas, respectivement vice-président, Solutions de chaîne d’approvisionnement, et directeur principal, Gestion du changement, Ventes et marketing au CN.

À PROPOS DU CN
Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l’Atlantique au Pacifique et jusqu’au golfe du Mexique, le réseau du CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Sept-Îles, Baie Comeau, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Memphis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES
Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles, plus important port minéralier en Amérique du Nord, occupera dès 2011 le deuxième rang des ports canadiens avec un volume annuel anticipé de plus de 35 millions de tonnes. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique dans le fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars. L’activité portuaire du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique pour le Québec et le Canada.
Version Acrobat Reader