IMG_4189SEPT-ÎLES, le 9 juillet 2013 – Maintenant rendu à la moitié de l’échéancier de la réalisation du plus gros chantier maritime du Canada, le Port de Sept-Îles souhaite faire un bilan d’avancement.

Avec plus de 95 % des coûts des projets qui sont maintenant connus et engagés, le Port se déclare des plus satisfaits concernant les prix favorables obtenus, et qui lui permettent d’envisager de respecter son budget de 220 millions ainsi que son échéancier de livraison pour la fin mars 2014.

Le Port est également heureux de la reprise à plein régime de la cadence des travaux à la suite de l’interruption des activités de construction pendant huit jours reliée au conflit provincial de la construction.

Le Port tient à souligner l’importance des retombées locales qui sont actuellement générées avec :

80 à 90 % de la main-d’œuvre locale parmi les 130 travailleurs présentement au chantier;
la fourniture de services et équipements par les fournisseurs locaux pour plus de 20 millions de dollars, répartis chez les principaux fournisseurs suivants : Construction de lignes électriques N.G.E., Westburne, Nedco, Équipements Nordiques, Construction Tshiuetin, AXOR, Bouchard & Blanchette Marine.

« Nous sommes également bien satisfaits du support proactif et de la collaboration étroite des équipes de Pomerleau et Sandvik Canada qui contribuent de très près avec notre équipe à réaliser le terminal portuaire de vrac le plus important au pays », de déclarer monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur général.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume d’activité annuel de près de 30 millions de tonnes. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique dans le fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars. L’activité du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique pour le Québec et le Canada.

Version Acrobat Reader