Chargement_CSB_Years_1Sept-Îles, le 17 décembre 2013 – Le Port de Sept-Îles est fier d’avoir été l’hôte du plus imposant chargement de navire survenu dans l’histoire maritime de l’Amérique du Nord. En effet, c’est dimanche dernier le 15 décembre à 6 h 30, qu’a quitté une gigantesque cargaison de 302 264 tonnes métriques de minerai de fer en provenance de la mine du Lac Bloom de la compagnie Cliffs Natural Resources. Le chargement a été effectué grâce au navire auto-déchargeur CSL Spirit qui a permis le transbordement du minerai de fer à bord du navire CSB Years qui réalisait pour l’occasion sa toute première livraison.

Le CSB Years est le premier géant des mers de la génération des Chinamax à venir en Amérique du Nord, et plus particulièrement au port en eau profonde du Port de Sept-Îles. Il mettra près de 57 jours pour atteindre sa destination en Chine et livrer sa cargaison au partenaire de Cliffs, la société Wuhan Iron and Steel Company (WISCO).

Ce record historique vient fracasser l’ancien record de chargement réalisé au Port de Sept-Îles, il y a maintenant 20 ans, le 16 octobre 1993, avec le navire Athesis Ore et son chargement de minerai de fer de 255 653 tonnes métriques.

Cette cargaison de minerai de fer d’une valeur de plus de 40 millions de dollars est suffisante pour fabriquer à elle seule, l’équivalent de 6 ponts Champlain ou 200 000 voitures qui bout à bout représenteraient un convoi de 1200 kilomètres de longueur, soit l’équivalent de la distance entre Toronto et Sept-Îles.

« Avec ce nouveau jalon, le Port de Sept-Îles est à un tournant dans son histoire. Les vraquiers de type Chinamax sont la voie du futur pour les grands expéditeurs de vrac de par leur efficacité opérationnelle et leur capacité de chargement qui, ensemble, réduisent les émissions de gaz à effet de serre ainsi que le nombre et la fréquence des navires à mouiller dans la baie », de dire monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

À PROPOS DU CSB YEARS

Tout récemment construit, le CSB Years est un navire vraquier de classe « Chinamax » d’une capacité de chargement de 330 000 tonnes métriques. Sa longueur est équivalente à celle de la tour Eiffel avec 330 mètres, et sa largeur similaire à celle d’un terrain de football avec ses 57 mètres. Battant pavillon Chinois, il fut enregistré à Hong Kong en janvier 2012, par la compagnie Nianhua Shipping S.A.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume d’activité annuel de près de 30 millions de tonnes. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique au fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement économique a été évalué à tout près de 4000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars. L’activité portuaire du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique pour le Québec et le Canada.

 

Version Acrobat Reader du communiqué