SEPT-ÎLES, le 1er décembre 2009 – Le Port de Sept-Îles est heureux d’annoncer que les premiers travaux de dynamitage effectué dans les derniers jours dans le secteur Pointe-Noire ont lancé définitivement les activités de construction et d’implantation de son nouveau partenaire, la compagnie minière Consolidated Thompson Iron Mines Ltd. (CLM) sur les terrains du Port de Sept-Îles.

Conséquemment à la signature d’une entente à long terme conclue à la fin octobre entre les deux parties, la nouvelle société minière productrice de minerai de fer aménagera ses installations d’entreposage et de manutention pour ses besoins d’expéditions maritime. Dans les faits, des travaux d’importance visant l’aménagement d’un secteur de plus de 20 hectares avec l’implantation de voies ferroviaires, d’équipements majeurs de manutention du minerai de fer tels que culbuteur, empileur/récupérateur et réseau de convoyeurs seront réalisés d’ici les prochains mois. Ces différents travaux représenteront des investissements privés de près de 100 millions de dollars et généreront des retombés majeurs en contrats divers pour la communauté régionale.

« Avec une capacité annuelle de production de 8 millions de tonnes par année pour débuter, et la volonté de CLM d’accroître d’ici quelques années leur capacité jusqu’à 16 millions de tonnes, nous sommes heureux de déclarer qu’avec la venue de ce nouveau partenaire, le Port de Sept-Îles confirme son rôle de premier port minéralier en Amérique du Nord, et pourra de plus, récupérer prochainement avec ces nouveaux volumes, le deuxième rang des ports en importance au Canada », de faire mention M. Pierre D. Gagnon, président-directeur général.

« Résolument, avec l’arrivée de ce nouveau partenaire dans le secteur de Pointe-Noire et l’importance des activités et retombées qu’il engendrera, nous poursuivons nos engagements sur la voie de la croissance, ainsi que ceux de remplir pleinement notre rôle important d’agent de développement dans notre communauté puisque l’année 2009 aura permis des annonces totalisant plus de 160 millions de dollars en investissements avec tous nos partenaires », de déclarer M. Carol Soucy, président du conseil d’administration du Port de Sept-Îles.

L’activité portuaire demeure une source significative de création de richesse économique au Québec et au Canada. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique au fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire dans la région.

Le Port de Sept-Îles se situe au premier plan de l’économie de la région et joue un rôle essentiel dans le développement de cette dernière. Il génère d’ailleurs des retombées économiques annuelles d’environ 1 milliard de dollars et quelque 4 000 emplois directs et indirects.