SEPT-ÎLES, le 17 janvier 2012 – Le Port de Sept-Îles est heureux de livrer aujourd’hui les premiers constats d’une année remarquable. En effet, une croissance de près de 4 % a été enregistrée avec un volume d’activité réalisé de 26 millions de tonnes. Dans les faits, on doit remonter jusqu’en 1981 pour retrouver un niveau similaire d’activité. De plus, un rayonnement au niveau national a également marqué l’année avec la tenue à l’été de la conférence canadienne des administrations portuaires à Sept-Îles, de même que l’obtention d’une reconnaissance nord-américaine pour le titre de premier port entièrement Alliance verte.

Du côté des volumes, ce sont les expéditions accrues de minerai de fer avec 22,8 millions de tonnes qui expliquent principalement la croissance. D’ailleurs, le terminal de Pointe-Noire a connu un accroissement exceptionnel d’activité de 49 % pour atteindre un niveau record de 9,5 millions de tonnes. La croissance fut également remarquable au niveau des infrastructures, avec les projets d’augmentation des capacités des terminaux de la Relance et de Pointe-Noire qui ont été livrés avec brio à l’intérieur des coûts, échéanciers et sans accident. Ces projets amorcés en 2009 ont résulté en des investissements records de 63 millions de dollars.

Rappelons que c’est sous le thème « Les ports : un chaînon entre les ressources naturelles et la prospérité du Canada », que le Port de Sept-Îles fut l’hôte de la Conférence annuelle de l’Association des administrations portuaires canadiennes (AAPC) au mois d’août dernier en présence des ministres Denis Lebel et Serge Simard. Plus de 200 participants ont assisté à la conférence et ont été conquis par l’hospitalité septilienne. La tenue de ce congrès qui, rappelons-le, a déjà eu lieu il y a 20 ans à Sept-Îles, a généré des retombées économiques évaluées à plus d’un demi-million de dollars.

Plus récemment, c’est au mois de novembre dernier que le Port de Sept-Îles est devenu le premier port en Amérique du Nord à voir tous ses intervenants – terminaux et usagers – adhérer au programme environnemental de l’Alliance verte, une initiative volontaire de l’industrie maritime qui regroupe plus de 140 membres canadiens et américains, dont une soixantaine de participants (armateurs, ports, terminaux et chantiers maritimes). Ainsi, réunir tous les partenaires du Port au sein de l’Alliance verte démontre la volonté du milieu maritime d’unir ses actions et de pousser dans la même direction, soit celle de l’amélioration continue et de l’excellence environnementale.

Et, en fin d’année, le Port de Sept-Îles devenait le troisième port en Amérique du Nord à joindre les rangs du programme international Green Award, qui vise à reconnaître et encourager les navires certifiés qui utilisent des pratiques écosensibles et des technologies plus performantes au niveau environnemental, en leur consentant des réductions tarifaires.

« Avec un volume prévu de 34 millions de tonnes en 2012, nous anticipons que le Port de Sept-Îles puisse reprendre le deuxième rang des ports canadiens. Nous aurons plusieurs défis à relever encore cette année, avec l’amorce de la construction d’un quai multi-usagers afin de répondre aux besoins croissants de nos usagers actuels et clients futurs. Offrir des installations d’avant-garde et performantes à nos partenaires pour leur permettre ainsi d’être plus compétitifs et efficients demeure notre plus grande priorité », de déclarer monsieur Pierre D. Gagnon, président-directeur général.

« Ce bilan remarquable pour 2011 n’est pas étranger au riche partenariat existant avec nos nombreux clients et usagers ainsi qu’avec le gouvernement fédéral. Nous tenons donc à leur exprimer notre reconnaissance pour leur précieux support tout au long de l’année », ajoute monsieur Carol Soucy, président du conseil d’administration.

À PROPOS DE LA FONDATION GREEN AWARD
www.greenaward.org

La Fondation Green Award est un organisme indépendant et impartial qui se consacre depuis 1994 à la certification de navires océaniques dans le monde entier. La Fondation a son siège social à Rotterdam (Pays-Bas). La mission de Green Award consiste à promouvoir les comportements sécuritaires et écologiques des navires et de leurs membres de direction/équipage, en reconnaissance de la règlementation et coordination au niveau international de la certification Green Award, le tout dans le respect des conventions, lois et développements internationaux.

À PROPOS DE L’ALLIANCE VERTE
www.allianceverte.org

Le programme environnemental de l’Alliance verte cible plusieurs enjeux dont les gaz à effet de serre, la gestion des résidus de cargaison, les conflits d’usage (bruit, poussière, odeur et pollution lumineuse) et le leadership environnemental. Bien que l’Alliance verte soit une initiative volontaire, les participants acceptent de se soumettre à un processus rigoureux de vérification externe pour valider et renforcer la crédibilité des résultats obtenus dans le cadre du programme environnemental. Le programme environnemental est ouvert à toute compagnie ayant des activités de transport maritime au Canada ou aux États-Unis. L’Alliance verte a reçu le prestigieux prix international Initiative environnementale de l’année aux Sustainable Shipping Awards 2011 à Londres et a le soutien de plusieurs ministères et groupes environnementaux comme le World Wildlife Fund.

À PROPOS DE L’ADMINISTRATION PORTUAIRE DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord et est en voie de reprendre le deuxième rang des ports canadiens pour le volume annuel manutentionné avec plus de 34 millions de tonnes anticipées en 2012.La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique au fonctionnement de plusieurs entreprises œuvrant dans le secteur primaire de la région. Son rayonnement économique a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars. L’activité portuaire du Port de Sept-Îles représente donc une source significative de création de richesse économique pour le Québec et le Canada.

Version Acrobat Reader