Photo_de_groupeSEPT-ÎLES, le 14 octobre 2014 – En marge des annonces effectuées plus tôt dans la journée par les deux paliers de gouvernement, le Port de Sept-Îles est fier d’annoncer aujourd’hui la visite du premier ministre du Canada, M. Stephen Harper, au chantier de construction du quai multi-usager coïncidant avec la fin des travaux civils du quai.

Pour l’occasion, le premier ministre du Canada était également accompagné de M. Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, ainsi que de M. Jean D’Amour, ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime.

Dans les faits, la construction du quai multi-usager, considérée comme le plus grand chantier de construction maritime au Canada, est maintenant complétée et il ne reste que l’installation des équipements de chargement à être effectuée. Rappelons que ce projet d’envergure de 220 millions de dollars a été rendu possible grâce à une contribution de 25 % du gouvernement fédéral provenant du Fonds pour les portes d’entrée et les passages frontaliers. Le financement résiduel fut complété grâce à la participation du privé pour 50 % du projet avec cinq nouveaux usagers, dont Alderon Iron Ore, Champion Iron Mines, Labrador Iron Mines, New Millenium et Tata Steel Canada et, finalement, 25 % par le Port de Sept-Îles.

« Le support du gouvernement fédéral aura été la pierre angulaire du projet afin d’assurer le partenariat complémentaire avec ces cinq nouveaux usagers. En contribuant à ce projet des plus structurants pour la région et l’est du Canada, le gouvernement a envoyé un message de support clair et fort », a déclaré M. Carol Soucy, président du conseil d’administration du Port de Sept-Îles.

Le chantier sera fermé d’ici la fin du mois d’octobre. L’arrivée des deux chargeurs à navire actuellement en fin de fabrication en Chine est attendue pour le mois de janvier prochain avec leurs installations durant les premiers mois de l’année. La mise en service du quai multi-usager est prévue vers le début de l’été 2015.

« Cette infrastructure stratégique deviendra l’assise du développement futur pour la région ainsi que pour la Fosse du Labrador. Les plus grands vraquiers de la planète, communément appelés « Chinamax », pourront dorénavant accoster au quai multi-usager et seront la voie du futur pour les grands expéditeurs de vrac de par leur efficacité opérationnelle et leur plus grande capacité de chargement qui, ensemble, réduiront les émissions de gaz à effet de serre ainsi que le nombre de navires à mouiller dans la baie », a déclaré M. Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

Impossible de passer sous silence l’impact de la création d’emplois pour la région pendant et après la construction du quai. Près de 1 000 emplois ont été créés pendant les deux années de construction du quai, dont près de 70 % de travailleurs locaux. Une fois en opération, de 150 à 200 nouveaux emplois seront créés localement par les diverses activités de transport ferroviaire, d’entreposage et de manutention portuaire. S’ajouteront également les 2 500 à 3 000 nouveaux emplois qui dépendront directement de l’implantation du nouveau terminal et qui seront associés à l’arrivée de nombreuses nouvelles compagnies minières.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES

Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume d’activité de près de 30 millions de tonnes annuellement. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique en support de l’économie de l’est du Canada. Son rayonnement a été évalué à tout près de 4 000 emplois directs et indirects avec une activité économique annuelle de près de 1 milliard de dollars.

 

Version Acrobat Reader du communiqué