L’INREST et le Port de Sept-Îles inaugurent le Centre d’expertise industrialo-portuaire

Sept-Îles, le 17 juillet 2020 – C’est avec grand enthousiasme que l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) et le Port de Sept-Îles annoncent l’inauguration aujourd’hui du nouveau Centre d’expertise industrialo-portuaire (CEIP), une division de l’INREST, qui constitue le premier centre de recherche dédié aux écosystèmes industrialo-portuaires.

Ce développement novateur, important pour la poursuite des activités de recherche initiées dans le cadre de l’Observatoire de la baie de Sept-Îles, est rendu possible grâce à une contribution majeure du gouvernement du Québec de 351 000 $ pour la création du centre grâce au programme du Fonds bleu pour le financement d’initiatives qui s’inscrivent dans les objectifs de la Stratégie maritime du Québec (http://www.fil-information.gouv.qc.ca) et également, n’aurait pu voir le jour sans les appuis financiers à long terme provenant de la mobilisation de la grande industrie, de la ville et du Port de Sept-Îles, démontrant le leadership et la collaboration régionale en appui du CEIP.

Nous tenons à souligner et à remercier les premiers membres du CEIP sur la Côte-Nord, qui sont : la Compagnie minière IOC-Rio Tinto, Aluminerie Alouette, Minerai de fer Québec, la Ville de Sept-Îles et Développement économique Sept-Îles.

Le Port de Sept-Îles, quant à lui, est heureux d’annoncer son appui à l’initiative de l’INREST dans le développement du CEIP par une contribution de 250 000 $ sur une période de 5 ans.

Le CEIP aura pour mission d’offrir des services et de l’expertise scientifique en environnement et en santé au travail en regroupant des experts et des chercheurs de divers secteurs afin d’offrir aux gestionnaires de la région, ainsi qu’aux autres régions maritimes du Québec, du Canada et de l’étranger, des services centralisés en recherche et développement ainsi qu’un soutien technique adapté aux problématiques spécifiques liées aux enjeux environnementaux de la gestion et des opérations en zone industrielle et portuaire.

« L’engagement de notre communauté industrialo-portuaire démontré au CEIP dans la poursuite des activités de recherche du seul observatoire de veille environnementale sur le St-Laurent, nous démarque sur la scène nationale pour cette belle proactivité. De plus, cette première a bien d’autres mérites, avec la fondation d’un centre d’expertise scientifique ancré localement qui permettra la rétention et l’attraction de talents, ainsi que des effets structurants importants avec les retombées de projets de recherche et de nombreux partenariats à venir », de déclarer M. Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

La structure du CEIP se distingue par la réalisation de projets de recherche commune axés sur les besoins spécifiques des membres et des partenaires. La création d’un fonds de recherche, géré par un comité exécutif comprenant des membres et partenaires du centre, permet de financer le projet phare du CEIP, soit l’implantation du modèle de gestion « Enviro-Actions » développé par l’INREST. Ce modèle innovateur comprend cinq étapes dont l’implantation d’observatoires environnementaux pour les zones portuaires et industrielles du territoire maritime du St-Laurent, ainsi que l’instrumentalisation et la collecte de données en temps quasi réel de même que par imagerie satellitaire.

Ainsi, les promoteurs profitent de données neutres scientifiques leur offrant une plus grande acceptabilité sociale lors de l’élaboration de leurs projets. De plus, toutes ces données disponibles permettent de fournir des éléments précieux lors des évaluations environnementales de projets tout en réduisant les délais et les coûts liés à la recherche de ces données de base.

« Des sommes d’argent significatives ont été investies par le milieu dans la recherche pour la réalisation des trois premières étapes du modèle de gestion « Enviro-Actions », soit l’implantation d’un observatoire environnemental. Ce portrait actualisé des écosystèmes de la baie de Sept-Îles positionne aujourd’hui la zone portuaire comme un site de recherche de référence au Québec et au Canada. La prochaine étape sera celle de l’instrumentalisation de cette zone d’étude qui permettra au CEIP de poursuivre le développement des protocoles et méthodologies à travers un concept uniforme afin d’exporter le savoir-faire de l’équipe du CEIP et de ses collaborateurs dans d’autres zones industrielles et portuaires du Québec et du Canada » a souligné Dre Julie Carrière, directrice générale de l’INREST et du CEIP.

De plus, le CEIP contribuera également à rencontrer les engagements de la récente Chaire de recherche sur les écosystèmes côtiers et les activités portuaires, industrielles et maritimes de l’Université Laval, dont l’INREST et le Port de Sept-Îles sont devenus partenaires fondateurs en février dernier.

À propos de l’INREST et du CEIP

L’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) est un organisme à but non lucratif qui s’intéresse aux questions environnementales et de santé au travail. L’INREST s’est démarqué sur la scène internationale par l’implantation du plus important observatoire environnemental en zone industrialo-portuaire pour la préservation des écosystèmes marins au Québec, ainsi que par la création du Centre d’expertise industrialo-portuaire (CEIP), division de l’INREST.

Le Centre d’expertise industrialo-portuaire (CEIP), division de l’INREST, en partenariat avec plusieurs universités et centres de recherches, a comme projet phare l’implantation du modèle de gestion « Enviro-Actions » développé par l’INREST. Ce modèle inclut l’implantation d’observatoires environnementaux dans l’ensemble des zones portuaires et industrielles du territoire maritime du St-Laurent ainsi que l’instrumentalisation et la collecte de données en temps quasi réel de même que par imagerie satellitaire. Ainsi, les nouveaux promoteurs profitent de données neutres scientifiques ayant une acceptabilité sociale. Ces données disponibles en temps quasi réel permettent de réduire les délais et les coûts liés aux demandes d’autorisations environnementales.

Toute entreprise, industrie, organisme gouvernemental, municipalité, communauté autochtone, administration portuaire et port peut devenir membre du CEIP.

À propos du Port de Sept-Îles

Disposant d’installations diversifiées et avant-gardistes, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume anticipé de près de 35 millions de tonnes en 2020.  Pionnier sur le St-Laurent avec l’implantation du premier observatoire environnemental de son écosystème marin, le développement durable est bien ancré dans ses valeurs et ses actions.

-30-

Sources :

INREST

Julie Carrière

Directrice générale

Tél : 418 968-4801 poste 5720

Courriel : julie@inrest.ca

Port de Sept-Îles

Pierre D. Gagnon

Président-directeur général

Tél : 418 968-1231