Sept-Îles – mardi 10 mai 2016 – Les efforts consentis ces dernières années par Destination Sept-Îles Nakauinanu et ses partenaires, soit la Ville de Sept-Îles, le Port de Sept-Îles et ITUM, ont mené l’organisation à figurer, pour la toute première fois, sur la liste des ports d’escale qui seront visités en 2018 par le renommé navire RMS Queen Mary II, de la ligne de croisière britannique Cunard.

Des efforts qui portent fruit

Destination Sept-Îles enregistre déjà plusieurs réservations pour les saisons 2017 et 2018. Parmi les navires qui visiteront notre port d’escale en 2017, le MS Insignia, de la ligne de croisière américaine Oceania Cruises, mouillera pour la toute première fois dans la baie de Sept-Îles durant son itinéraire Around The World in 180 Days,  lors d’une escale estivale prévue le 22 juin 2017. La saison 2018 s’annonce quant à elle toute aussi prometteuse, plusieurs grands navires ayant déjà manifesté leur intérêt.

Sept-Îles est d’ailleurs fier de figurer parmi les ports d’escale choisis dans l’itinéraire du Queen Mary II sur le Saint-Laurent en septembre 2018. Cette réservation  représente la consécration d’un travail de développement et de démarchage échelonné sur plusieurs mois, voire des années.

La présidente, Manon Langlois, souligne le fait que la collaboration soutenue des partenaires est au cœur du succès des négociations entreprises avec la ligne de croisières :

« La réservation du quai par le Queen Mary II est le résultat du travail acharné de tous les partenaires impliqués dans le développement des croisières internationales à Sept-Îles. Nous allons tout mettre en œuvre pour livrer la marchandise aux lignes de croisière Cunard et Carnival UK, pour faire en sorte qu’ils renouvellent leur confiance en notre escale et qu’éventuellement ils positionnent d’autres navires de leur flotte chez nous. »

Le Chef d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam, M. Mike McKenzie, insiste aussi sur l’importance du partenariat avec l’organisation dans la diffusion de la culture innue auprès des croisiéristes internationaux  :

« Nous sommes fiers de nous être associés à Destination Sept-Îles Nakauinanu afin de faire rayonner notre culture, avec ses activités traditionnelles, qui reflète grandement notre appartenance à la terre-mère et de pouvoir la partager avec les croisiéristes qui nous rendent visite à chaque année. »

Lors de la construction du quai des croisières, c’est avec les spécifications du Queen Mary II que les plans ont été élaborés, en vue de recevoir un jour cet imposant navire. Le Port de Sept-Îles se réjouit aussi de permettre une réunion entre le célèbre navire transatlantique et le Hermel. Rappelons que Mylène Paquette avait croisé le Queen Mary II dans l’Atlantique Nord en septembre 2013, et que ce dernier lui avait porté une précieuse aide en lui envoyant, entre autres, des produits frais.

« Quel tour de force de Destination Sept-Îles Nakauinanu, d’avoir su arrimer la venue de ce navire prestigieux du monde des croisières internationales, et permettre à nouveau la rencontre des deux vaisseaux émérites, non pas en plein Océan Atlantique, mais au Port de Sept-Îles – Port d’attache du Hermel, célèbre navire à rames océanique et de sa courageuse capitaine, madame Mylène Paquette », de déclarer Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, assure que cet évènement constituera un jalon historique important pour la ville :

« Nous allons profiter d’une vitrine incroyable sur le monde entier. La population se souviendra longtemps du passage de ce navire, j’en suis certain. Ce sera le plus gros navire reçu chez nous jusqu’à maintenant et on redoublera d’effort pour maximiser les retombées économiques et faire en sorte que la population en profite, comme toujours, mais particulièrement lors de cette visite historique. »

Le RMS Queen Mary II n’est pas seulement l’un des plus grands navires de croisière en mer; il est considéré comme étant le plus prestigieux d’entre tous. Récemment rénové, il tient à son bord plus de 3 800 passagers et membres d’équipage.

À PROPOS DU QUEEN MARY II

  • Année de mise en service : 2004
  • Tonnage brut : 151 400 tonnes
  • Longueur : 345 mètres
  • Largeur : 40 mètres

2016 : une saison transitoire

Beaucoup de changements et de nouveautés s’opèrent actuellement dans l’industrie des croisières et ce, à l’échelle internationale. Avec l’ajout, entre autres, de nouvelles destinations tel que la Chine ou Cuba, les escales du Saint-Laurent doivent se renouveler et se démarquer pour demeurer compétitives. La nouvelle chef d’escale en poste, Marie-Eve Duguay, a affirmé :

« Cette période de transition va nous permettre de consolider nos acquis et de développer de toutes nouvelles opportunités. De nouveaux enjeux se présentent à nous, et on se en bonne position pour y faire face ensemble. Notre destination a vécu sa phase de développement au niveau des  infrastructures, on passe maintenant en deuxième vitesse, en mode croissance et notoriété. »

Moment fort de la saison 2016, 2420 passagers et membres d’équipage de deux navires américains, soit le Crystal Serenity et le Silver Whisper, nous visiteront simultanément le lundi 26 septembre.

Notre ville accueillera cet automne plus de 4300 passagers et membres d’équipage au total. Depuis bientôt dix ans, l’escale Sept-Îles a accueilli plus de 45 000 passagers et membres d’équipage à son port. L’horaire complet de la saison 2016 pour l’escale Sept-Îles est disponible sur le site cruisestlawrence.com.

Destination Sept-Îles Nakauinanu est un organisme à but non lucratif ayant pour mission de mettre en valeur la destination touristique de l’escale de Sept-Îles auprès des lignes de croisières internationales.

Pour information :

Marie-Eve Duguay, chef d’escale
Destination Sept-Îles Nakauinanu
meduguay@portsi.com  |  Tél: 418-961-1228